chose another language

 

 

 

 

 

 

Suite au saccage de notre exposition par la Stib (société des transports en commun Bruxellois), nous ne pouvons plus, pour le moment, vous accueillir. Pour plus d'info à ce sujet, voir ci-dessous ainsi que notre pétition en ligne en cliquant ici

Mais nous offrons toujours nos services d'ateliers dans les écoles et nos fêtes d'anniversaires scientifiques à domicile. Nous organisons également encore occasionnellement des visites guidées historiques sur les 5 sens autour de la grand place de Bruxelles.

Nous essayons maintenant d'aller de l'avant et de construire un nouveau grand centre des sciences.

Nous proposons également un spectacle-atelier scientifique sur la robotique Vous trouverez plus d'information sur ce spectacle-atelier en cliquant ici.

Le mieux pour faire appel à nous pour ces services est temporairement de nous envoyer un mail à scientastic@yahoo.fr ou info@scientastic.be ou de nous appeler au 02.732.13.36 (nous répondons aux messages)

J'aimerais profiter personnellement de cette occasion pour remercier les centaines de personnes qui nous ont témoigné leur soutien en ces temps difficiles.

Baudouin Hubert, administrateur délégué, fondateur

 

COMMUNIQUE de Presse 09-05-2014

La justice a rendu son jugement dans l'affaire qui oppose Scientastic à la Stib et condamne celle-ci à dédommager le Scientastic.


Historique - Rappel des faits.

Profitant du WE, le samedi 1er septembre 2012 à minuit et 5 minutes, en notre absence et sans jugement d'expulsion, laStib avait barricadé et occulté la vitrine du musée, empêchant ainsi tout regard indiscret sur ce qui allait se produire. Elle avait alors mis à l'exécution son triste plan à savoir vider le Scientastic, privant les 50.000 visiteurs annuels de leur visite éducative de découvertes scientifiques.

Jouant sur les mots, la Stib avait prétendu dans la presse nous en avoir averti alors qu'elle n'avait fait que nous sommer de remettre les clés sans nous prévenir qu'elle entendait saccager le musée dans le cas contraire. Il était évident que nous ne pouvions tenir compte du diktat de la Stib puisque nous venions d'introduire le 23 août 2012, soit une semaine avant l'expulsion, une action en justice pour obtenir la prolongation de bail que la Stib nous avait promis mais refusait de nous accorder. Le jugement devait avoir lieu en mai 2013.

Non contente de la débâcle que son saccage imposait au Scientastic, la Stib, pour se justifier, l'avait alors discrédité en n'hésitant pas à mentir à la presse, en prétendant par exemple, d’une part, que les lieux alternatifs qu’elle avait proposés auraient été refusés par le Scientastic et d’autre part, que des travaux urgents dans la station, tout début septembre 2012, avaient nécessité la destruction immédiate du musée.

Cette annonce avait eu un effet désastreux pour le Scientastic. En effet, croyant les mensonges de la Stib, beaucoup de journalistes avaient regretté la fermeture du Scientastic, dont personne ne contestait l'intérêt public pour l'éducation des sciences, mais la présentaient comme inévitable. Une grande partie du public ne s'est donc pas ému de ce qui lui était présenté comme un problème de fin de bail et un problème de fermeture dû à des travaux urgents. Nous n'avions donc pas réussi à obtenir le soutien public nécessaire pour que la Stib change d'avis.

Nouvelles

La justice aujourd'hui nous donne raison. La Stib n'a pas proposé de lieu alternatif permettant l'implantation du Scientastic et, surtout, les travaux invoqués n'étaient pas urgents. La Stib ne pouvait donc pas nous expulser de la sorte et encore moins détruire toute notre exposition et nous empêcher ainsi de nous reconstruire ailleurs. La justice condamne la Stib à nous dédommager pour la destruction de notre exposition et matériel. Voir la copie du jugement.

Voilà plus d'un an et demi que la Stib nous a détruit. Jusqu'à présent, la Stib a tout fait pour échapper à ses responsabilités et a tenté par tous les moyens de contester la procédure. Il est temps qu'elle assume ses obligations et accepte de nous dédommager rapidement et de manière suffisante pour nous permettre de redémarrer.

Par ailleurs, n'oublions pas que la justice ne statue pas sur ce qu'aurait pu faire le monde politique pour empêcher l'expulsion et le saccage. Mais, en statuant que les travaux n'étaient pas urgents, elle nous donne implicitement raison. En particulier, la ministre Grouwels (CD&V), ministre de tutelle de la Stib, aurait dû nous aider à obtenir de la Stib au moins de nous maintenir plus longtemps à la Bourse pour que nous puissions nous trouver un toit. Nous avions sollicité son soutien sur ce point. Elle avait catégoriquement refusé et soutenu la position de la Stib.



 

Communiqué de Presse du 14 décembre 2012


Historique

Profitant du WE, le samedi 1er septembre 2012 à 00h05, en notre absence et sans jugement d'expulsion, la STIB a barricadé et occulté la vitrine du musée, empêchant ainsi tout regard indiscret sur ce qui allait se produire. Elle a alors mis à l'exécution son triste plan à savoir vider le Scientastic, privant les 50.000 visiteurs annuels dont 25.000 étudiants de leur visite éducative de découvertes scientifiques.

Jouant sur les mots, la STIB a prétendu dans la presse nous en avoir averti alors qu'elle n'avait fait que nous sommer de remettre les clés sans nous prévenir qu'elle entendait saccager le musée dans le cas contraire. Il était évident que nous ne pouvions tenir compte du diktat de la Stib puisque nous venions d'introduire le 23 août, soit une semaine avant, une action en justice pour obtenir la prolongation de bail que la STIB nous avait promis mais refusait de nous accorder. Le jugement devait avoir lieu en mai 2013. De plus la STIB savait très bien que nous avions prévu être ouverts ce WE-là.

La STIB s'était adjoint les services d'un huissier pour tenter de donner une légitimité à ce qui n'est autre qu'une voie de fait pure et simple par laquelle elle s'autorisait à se faire justice à elle-même en plaçant le juge et le Scientastic devant le fait accompli. Ce faisant, la STIB a empêché la justice de se prononcer sur la légalité de la position des parties. L'action pendante ne pourra plus en effet que prononcer le cas échéant une condamnation de la STIB à indemniser le Scientastic. De même, par ce biais, elle a rendu inopérante une éventuelle procédure en référés en vue d'obtenir devant la justice une mesure conservatoire pour permettre au musée de rester en place jusqu'au jugement de mai 2013, mesure qui nous aurait été très probablement accordée car la STIB n'avait donné aucun élément tangible démontrant la réalité de travaux nécessitant notre départ immédiat. Les seuls travaux vantés par la STIB sur notre emplacement dans les prochains mois étaient des études et des relevés ne nécessitant pas le départ du Scientastic qui n'a pas cessé de rappeler à la STIB et à la ministre Grouwels CD&V, ministre de tutelle, qu'il était disposé à fermer temporairement si les travaux le justifiaient.

De plus, le 5 septembre, soit quelques jours plus tard, la police de Mt St Guibert a retrouvé notre coffre-fort sur un terrain communal, bien sûr forcé et vidé de son contenu. Il est évident que la question du lien éventuel entre le vol et cette opération commando de la STIB se pose avec acuité.

Nouvelles

Le but de ce communiqué est de vous informer de la suite de cette bien triste histoire.

Suite à ces actes extrêmes, nous étions bien entendu tous sous le choc. Mais nous pensions au moins pouvoir récupérer le contenu évacué par la Stib dans un entrepôt, car nous étions sur le point de conclure un accord pour nous installer à Tour et Taxis avant la fin 2012 pour un redémarrage début 2013.

Hélas, lors de la levée des scellés, le 27 septembre, nous avons dû constater que TOUTE L'EXPOSITION AVAIT ETE DETRUITE ET/OU VOLEE. De plus, en dehors de l'expo, un grand nombre d'objets ont disparus et ont probablement été volés tels qu'une machine à coudre, un aspirateur robot et bien d'autres objets. Pour se défendre, la STIB prétend que le déménagement des expos n'était pas possible mais cette affirmation est inexacte puisque nous avions obtenu une offre pour déménager en urgence au cas où la STIB se donnait la peine de nous avertir de son intention précise à savoir l'opération commando pré-décrite. De plus, les expériences du Scientastic étaient faites de portes standards creuses et particulièrement légères. Chaque module occupait le même volume que notre distributeur de boissons de plus de 300 kg que les équipes de la STIB ont déplacé.

Devant la destruction et/ou vol de tant de biens, la Scientastic n'a pas eu d'autres choix que de porter plainte au pénal contre X avec constitution de partie civile.

Et quid du début des fameux travaux que la STIB et la Région avaient annoncés à la presse devoir commencer le 1er septembre ? Cette annonce a eu un effet désastreux pour le Scientastic. En effet, croyant la STIB, beaucoup de journalistes avaient regretté la fermeture du Scientastic, dont personne ne contestait l'intérêt public pour l'éducation des sciences, mais la présentaient comme inévitable. Une grande partie du public ne s'est donc pas ému de ce qui lui était présenté comme un problème de fin de bail et un problème de fermeture dû à des travaux. Alors qu'en est-il ? Il est vrai que TéléBruxelles est venu filmer le 3 septembre (invité en cela probablement par la STIB) ce qui était présenté par celle-ci comme le début des travaux. A cette fin, la STIB avait organisé la démolition d'un petit commerce de 10 m2 désaffecté depuis longtemps. La STIB avait même fait appel à un corps de métier ayant utilisé une disqueuse afin de générer des étincelles devant les caméras donnant l'illusion de travaux importants. Ce travail n'a duré qu'un ou deux jours tout au plus et n'empêchait absolument pas l'ouverture du Scientastic. Et depuis, plus rien, c'est tout. On ne constate pas d'autres travaux. Du reste, il suffit d'aller à la station Bourse pour s'en rendre compte. Et pour cause, la STIB n'a même pas les permis pour les commencer et n'en est qu'au stade d'avant-projet. Quant aux travaux que la STIB prétendait devoir exécuter dans les lieux qu'occupaient le Scientastic c'est-à-dire une mise à nu des plafonds afin d'en vérifier l'étanchéité, ceux-ci ont toujours été un prétexte aberrant car le Scientastic n'avait pas de faux plafonds. Les plafonds et les murs étaient tous apparents, permettant toutes les études d'étanchéité que la STIB ou la Région aurait désirés.

L'opération de la STIB est tellement extrême que beaucoup pensent à tort que nous exagérons, mais il ne reste rien du musée. D'autres pensent que nous avons dû faire quelque chose ayant attisé le courroux de la STIB mais il n'en est rien. En fait, il y a deux ans, nous envoyions encore nos voeux à l'équipe de la STIB et n'avons pas arrêté de rechercher des solutions à l'amiable. C'est du reste la raison pour laquelle nous n'avons recouru à une action en justice qu'en toute dernière extrémité.

Nous sommes donc maintenant contraints de reconstruire 20 ans de création de pédagogie scientifique interactive ou de les acheter. Mais nous ne perdons pas courage même si les derniers développements nous forcent à postposer le redémarrage du Scientastic d'au moins un an.

Dans ce contexte, nous remercions le Ministre Cerexhe qui a maintenu un budget initialement destiné à financer notre déménagement et qui est maintenant destiné à nous aider à nous relancer. Etant donné les très importants dégâts occasionnés par la STIB, cette subvention ne suffira hélas pas à reconstruire le Scientatic. En effet, l'expo qu'a détruite la STIB est évaluée à plus d'un million d'Euros. 50.000 Euros de subvention ne suffiront donc pas mais il s'agit d'une première pierre très utile à l'édifice et nous permettra certainement de démarrer les ateliers dans les écoles.

Pour sauvez le Scientastic, nous demandons donc à la Ministre Grouwels, ministre de tutelle de la STIB, qui reconnaît l'intérêt public du Scientastic, et au gouvernement de nous soutenir pour obtenir les dédommagements justes et nécessaires auprès de la STIB pour nous reconstruire sur un autre lieu.

Pour nous soutenir dans cette démarche, vous pouvez signe notre pétition sur notre page https://www.lapetition.be/en-ligne/Sauvez-le-scientastic-11163.html

Ci-dessous, le coffre fort du Scientastic tel que retrouvé par la police de Mt St Guibert quelques jours après l'opération commando de la STIB.

 

Chers internautes, nous cherchons donc des solutions. Si vous désirez être informés dès que nous en trouvons, n'hésitez pas à nous envoyer un mail. Nous vous ajouterons à notre mailing list et vous informerons de toute évolution positive et notamment des ateliers que nous lancerons probablement dans et pour les écoles.

Si vous désirez être plus informé plus en détail de la situation, vous pouvez visionner les vidéo ci-contre et consulter notre page appel_citoyen que nous actualisons de temps en temps.

N'hésitez pas à nous contacter si vous pensez à des solutions ou des actions de sensibilisations efficaces

 

 

Activités que nous proposions et comptons proposer aux visiteurs à l'avenir sur un autre lieu:

A la découverte de la physique, des illusions et du monde des 5sens

Plonger dans le monde surprenant de la physique amusante, des illusions,de la vue, de l'ouïe, du toucher et de l'odorat.Voici quelques unes des découvertes de l'exposition pour le moment inaccessible:

· Volez au miroir,
· Passez votre doigt à travers un dé,
· Chuchotez des secrets à votre ami grâce aux paraboles,
· Visualisez votre voix à l’oscilloscope,
· Asseyez-vous en Fakir, cela fait-il mal ?
· Essayez d’échapper au visage qui vous suit du regard,
· Jouez à la flûte lumineuse, sans la toucher !
· Montez dans un ascenseurplein de surprises.
· Prenez-vous en photo dans une caisse impossible.
· Faites voler un ballon et examinez s’il reste en l’air.
· Décodez un message secret en le déchiffrant à travers un cylindre.
· Entraînez-vous à passer un anneau le long d’un tuyau sans le toucher.
· Animez des images.
· Visualisez les battements de votre propre cœur.
· Essayez de reconnaître des odeurs ? Sentent-elles bon?
· Amusez-vous à faire le jour et la nuit grâce aux effets de la lumière noire.
· Observez le jet d’eau du Mannekenpis. Est-il continu? Ou est-il fait de petites perles d’eau?
· Jouez au chien et suivez en reniflant la trace d’une dame particulièrement parfumée.
· Prenez-vous en photo bras dessus – bras dessous avec Einstein
· Jouez avec la lumière polarisée et admirez ses effets multicolores qui changent.
· Tournez la roue pour mélanger des couleurs, quelle couleur voyez-vous ?
· Découvrez notre Kaléidoscope Géant à plafond interactif.
· Retournez des images et, oh surprise !, elles changent : un lion devient un bébé accroché au dos de sa maman etc.

et explorez au total plus de 100 expériences de découvertes interactives.

Avec du matériel simple et des choses issues pour la plupart de la vie de tous les jours, vous vivrez 1001 aventure inoubliables! Les effets sont d'autant plus surprenant que vous ne vous y attendez pas avec des objets apparemment aussi anodins! De plus, grâce à la simplicite du matériel, le fossé des générations s'estompe et enfants comme grands-parents s'émerveillent pareillement!

 

Le musée met toute son expérience au service du public en lui fournissant un accueil chaleureux et dynamique et des textes expicatifs permettent de comprendre les différents phénomènes.

Nous proposons également des parcours thématiques. Vous pouvez ainsi, si vous le désirez, revivre des grands moments de l'histoire des sciences grâce à notre parcours européen téléchargeable ici.

Scientastic, c'est fantastique! De 3 à 103 ans, idéal pour les familles...

 

 


 

 

 

 

 

Le Kaleidoscope Géant à Plafond Interactif

 

 
copy right © Baudouin Hubert, all rights reserved. Contactez-nous info@scientastic.be ou scientastic@yahoo.fr. tel 02-732.13.36 fax 02-736.53.35